Accueil » Les types de maisons en bois » Maisons en bois passives
maison en bois passive

Maisons en bois passives

Une maison en bois passive est une habitation dont la consommation énergétique est très basse. Répondant à des normes très strictes, elle met les énergies renouvelables à l’honneur.

Définition du concept

maison en bois passiveLe concept de la maison passive est très ancien. Durant l’Antiquité, on utilisait déjà le soleil pour chauffer les habitations mais aujourd’hui, ce type de construction bénéficie de matériaux et de connaissances plus modernes et le concept est devenu plus efficace. Les normes en la matière nous viennent d’Allemagne et de Scandinavie, des pays où l’idée de construire des habitats plus performants est née de manière concrète au cours des années 80. Selon ces dernières, une maison passive doit avoir une consommation en énergie pour le chauffage inférieure à 15kWh/m²/an. De plus, l’étanchéité à l’air doit être de n50 < 0,6 h-1, ce qui revient à dire que les déperditions de chaleur doivent être inexistantes. Enfin, la consommation totale en énergie de la maison doit être strictement inférieure à 120kWh/m²/an.

Les principes

L’isolation thermique d’une maison passive est certainement le point le plus important. Les ponts thermiques doivent être inexistants et les déperditions de chaleur, limitées au maximum. Pour ce faire, il faut tenter de construire une habitation la plus compacte possible afin que sa surface extérieure soit limitée. Il est aussi très important de choisir avec soin ses fenêtres car une bonne isolation n’a aucun sens si toute la chaleur est gaspillée par ces dernières. Ainsi, le coefficient de transmission U de ces dernières ne doit en aucun cas dépasser 0,8 W/m²K. En toute logique, le triple vitrage est le plus souvent utilisé. L’étanchéité à l’air et la ventilation font aussi partie des principes les plus importants. En règle générale, on essaie de gérer au mieux les flux d’air dans le bâtiment afin de conserver des températures constantes et agréables et ce, été comme hiver. Enfin, qui dit maison passive, dit utilisation du soleil. Ce dernier représente un moyen de chauffage gratuit, il est donc très intéressant de valoriser au maximum son potentiel. En fonction de l’orientation des différentes façades de la maison, on pourra installer des fenêtres plus ou moins grandes pour mieux capter cette chaleur naturelle.

La question financière

Les enjeux écologiques d’une maison passive ne sont plus à prouver mais qu’en est-il de son coût réel ? Il faut savoir que ce type de construction coûte entre 7 et 15 % de plus qu’une maison classique. Certains iront jusqu’à dire que les frais engagés sont jusqu’à 20 % supérieurs. A ce sujet, il faut quand même savoir que les économies en énergie réalisées grâce à une maison passive sont intéressantes au bout de dix à vingt ans. Une maison passive est donc particulièrement rentable et avantageuse sur le long terme.

 

Sachez que n’importe quel type de construction (poteaux poutres, panneau de bois massif ou maison en bois préfabriquée) peut être utilisé pour la construction de votre maison en bois passive.

Voir aussi

Maison préfabriqué en bois

Maison en bois préfabriquée

Léger et facile à travailler ainsi qu’à transporter, le bois est un matériau idéal pour ...