Accueil » Actualité » Écologie ou le retour des maisons en bois
Ecologie : le retour des maisons en bois

Écologie ou le retour des maisons en bois

Est-ce la lassitude du béton et de l’asphalte ? Ou le besoin de revenir à la simplicité et de privilégier la santé et le bien-être plutôt que le profit ? Toujours est-il que la quête d’alternatives écologiques a dépassé le domaine de l’alimentation et s’étend doucement mais sûrement à l’habitation, avec notamment le retour de la maison en bois.

Les portes ouvertes d’une maison en bois écolo

Du 11 au 13 novembre, Marité et Paul Tesnier, qui se définissent comme “de vieux écolos”, ont ouvert les portes de leur maison en bois à l’occasion d’une opération lancée par l’organisme “La Maison passive France”. Cette maison de 225m² consomme en tout et pour tout 854€ d’électricité par an. Et si elle n’a pas officiellement le label “maison passive”, c’est en raison d’une perméabilité à l’air jugée trop importante. Pourtant, il faut moins de 3 stères de bois par an pour la chauffer.

La construction de cette maison, qu’ils appellent affectueusement leur “bijou”, a été achevée en 2014. Le couple avait acheté le terrain à Chitenay en 2009 et s’il a fallu 5 ans pour voir leur projet aboutir, c’est parce qu’ils ont voulu prendre le temps de choisir les entreprises, les matériaux et les procédés pour que leur maison soit la plus écologique possible. C’est pourquoi elle a été construite autour d’un bloc central recouvert d’une légère couche de béton qui permet de garder et diffuser la chaleur, les murs en bois n’étant pas assez épais pour la conserver.

L’autre élément majeur permettant une bonne régulation de la température, c’est le puits canadien. Bien que, de leur aveu et en raison de leurs choix spécifiques, leur maison ait coûté environ 11% de plus qu’une maison classique, le couple affirme que le prix des maisons en bois reste abordable. D’autant plus que la réduction de 80% des dépenses d’énergie permet largement d’amortir ce surcoût.

Des micro-maisons écolo en bois à Rennes

À Rennes, pas de portes ouvertes mais, à l’occasion du salon Habiter Demain, les rennais ont pu admirer les Tiny Houses, des petites maisons en bois dont la surface varie entre 10 et 20m². Ces maisons, apparues aux États-Unis au début des années 2000 suite à la crise et au besoin de logements d’urgence, ne doivent pas excéder 3,5 tonnes pour pouvoir être remorquées et ne nécessitent aucun permis de construire, puisqu’elles dépendent de la législation des caravanes. Le prix de ces maisons en bois se situe entre 20000 et 42000 euros. Elles peuvent servir de logement de transition, d’habitation principale et semblent même intéresser des professionnels de santé pour établir une sorte de cabinet ambulant.

Voir aussi

Les salons de la maison en bois

Les maisons en bois ont le vent en poupe et séduisent de plus en plus ...